Actualité

Réforme de la justice

Réforme de la justice : rencontre avec la garde des Sceaux

« Ce mardi 10 avril, j’ai pu, avec d’autres députés, rencontrer la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, sur la réforme de la justice en cours qui inquiète magistrats, personnels judiciaires et avocats. Durant ce rendez-vous, j’ai eu l’occasion de lui rappeler la situation préoccupante du Tribunal de grande instance de Béziers où personnel judiciaire et magistrats, en sous-effectif, croulent sous une charge de travail colossale.
Nous avons également abordé la question de la réorganisation du réseau judiciaire, car de nombreux professionnels de justice craignent de voir certains tribunaux dépouillés de leurs prérogatives. C’est aussi ce que craignent les Biterrois !
Malgré nos inquiétudes réaffirmées, la Ministre s’est voulu rassurante.
Les Tribunaux d’Instance seront rattachés administrativement aux TGI mais les sites, les noms, leurs compétences ainsi que l’affectation du personnel seront maintenus, a-t-elle affirmé.
Par ailleurs, le président du TGI concerné aura la possibilité d’ajouter un type de contentieux à la compétence d’un TI de son ressort mais jamais d’en retrancher. De la même façon, la dépossession de compétences d’un TGI ne se fera jamais sans le consentement de son président. Concernant la répartition de contentieux spécialisés de deux TGI d’un même département, là encore, rien ne pourra pas se faire sans l’accord de leurs présidents respectifs.
S’agissant des cours d’appel, elles demeurent toutes et dans l’étendue de leurs compétences. Seule une expérimentation sera mise en place dans deux régions administratives à définir, sur la base du volontariat, pour définir entre deux cours d’appel d’éventuelles spécialisations de contentieux. La décision de participer ou non à cette expérience relèvera des présidents de cours d’appel.
En fin de rendez-vous, j’ai questionné la garde des Sceaux sur le TGI de Béziers et sollicité pour celui-ci des efforts en terme de moyens. En effet, notre juridiction manque toujours de magistrats et de personnel administratif. En outre, nous n’avons aucun poste de Premier vice-président ou de Procureur-adjoint alors que toutes les juridictions de la taille de Béziers, et d’autres beaucoup plus petites, ont depuis des années un poste de Premier vice-président. La garde des Sceaux a entendu ces doléances et m’a assuré qu’elle reviendrait rapidement vers nous. »

Share this Story
  • Cérémonie d’hommage au Colonel Arnaud Beltrame, …

    Cérémonie d'hommage au Colonel Arnaud Beltrame, je vous invite à prendre connaissance de mon discours : "Mesdames, messieurs Je ne répèterai pas ce qui vient d'être dit. Je le partage totalement. Je le fais mien. Comme vous tous, j'ai été bouleversée par tant de courage, tant d'abnégation, tant d'oubli de soi. En un mot, tant d'héroïsme. Je voudrais seulement ajouter que, devant ce sacrifice assumé, je ne peux ressentir que de l'humilité. Et m'interroger. Notre société si frileuse d'engagement, si riche du seul souci de soi reste néanmoins capable de faire grandir en son sein des hommes de l'épaisseur, de la densité d'un Arnaud Beltrame. J'en suis rassurée. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que tout n'est pas perdu. C'est que nous pouvons être optimistes et, du même coup, confiants en l'avenir. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que nos enfants restent malgré tout entre de bonnes mains. Des mains qui savent guider et protéger. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que des hommes, depuis la nuit des temps, s'offrent en martyre pour plus grand qu'eux. Alors, si aujourd'hui est un jour de deuil pour la famille du colonel Beltrame - et pour nous tous -, c'est aussi une journée d'espoir. Rien n'est perdu. Dans ce monde déchiré par la violence - et en l'occurrence la violence islamiste - nous ne sommes pas condamnés à choisir entre fuite et soumission. Nous pouvons, à l'image d'Arnaud Beltrame, refuser de plier, de baisser l'échine. Nous pouvons, forts de ces valeurs qui font une civilisation, notre civilisation, résister quitte à en payer le prix. C'est ce que je veux retenir de ce 23 mars, à deux pas de chez nous. Arnaud Beltrame me redonne courage. Pour aujourd'hui et pour demain. Pour nous-mêmes et pour nos enfants. C'est ce que j'aimerais dire à sa mère et à sa compagne. Vous avez perdu celui que vous aimiez. Vous nous avez donné ce que nous espérions : un homme d'exemple et de conviction. J'imagine, en ce jour anniversaire, votre douleur, votre peine, votre solitude. Sachez notre gratitude, notre infini gratitude."
  • Mon communiqué de presse suite à la tentative …

    Mon communiqué de presse suite à la tentative d'agression d'un surveillant de prison du CP de Béziers.
  • M. François de RUGY, ministre de la transition …

    M. François de RUGY, ministre de la transition écologique et solidaire, sera lundi dans l'Hérault. Montpellier et Loupian. Quel dommage qu'il ne vienne pas visiter la décharge de Saint-Jean-de-Libron à Béziers !
  • Les représentants des territoires doivent …

    Les représentants des territoires doivent participer à la labélisation des hôpitaux...
  • Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour …

    Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour l'égalité d'accès pour tous les français... il faut plus de concertation avec tous les acteurs publics !
  • Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos …

    Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos territoires devraient avoir l'autorisation de faire les vaccins contre la grippe ...
Load More Related Articles
  • Cérémonie d’hommage au Colonel Arnaud Beltrame, …

    Cérémonie d'hommage au Colonel Arnaud Beltrame, je vous invite à prendre connaissance de mon discours : "Mesdames, messieurs Je ne répèterai pas ce qui vient d'être dit. Je le partage totalement. Je le fais mien. Comme vous tous, j'ai été bouleversée par tant de courage, tant d'abnégation, tant d'oubli de soi. En un mot, tant d'héroïsme. Je voudrais seulement ajouter que, devant ce sacrifice assumé, je ne peux ressentir que de l'humilité. Et m'interroger. Notre société si frileuse d'engagement, si riche du seul souci de soi reste néanmoins capable de faire grandir en son sein des hommes de l'épaisseur, de la densité d'un Arnaud Beltrame. J'en suis rassurée. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que tout n'est pas perdu. C'est que nous pouvons être optimistes et, du même coup, confiants en l'avenir. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que nos enfants restent malgré tout entre de bonnes mains. Des mains qui savent guider et protéger. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que des hommes, depuis la nuit des temps, s'offrent en martyre pour plus grand qu'eux. Alors, si aujourd'hui est un jour de deuil pour la famille du colonel Beltrame - et pour nous tous -, c'est aussi une journée d'espoir. Rien n'est perdu. Dans ce monde déchiré par la violence - et en l'occurrence la violence islamiste - nous ne sommes pas condamnés à choisir entre fuite et soumission. Nous pouvons, à l'image d'Arnaud Beltrame, refuser de plier, de baisser l'échine. Nous pouvons, forts de ces valeurs qui font une civilisation, notre civilisation, résister quitte à en payer le prix. C'est ce que je veux retenir de ce 23 mars, à deux pas de chez nous. Arnaud Beltrame me redonne courage. Pour aujourd'hui et pour demain. Pour nous-mêmes et pour nos enfants. C'est ce que j'aimerais dire à sa mère et à sa compagne. Vous avez perdu celui que vous aimiez. Vous nous avez donné ce que nous espérions : un homme d'exemple et de conviction. J'imagine, en ce jour anniversaire, votre douleur, votre peine, votre solitude. Sachez notre gratitude, notre infini gratitude."
  • Mon communiqué de presse suite à la tentative …

    Mon communiqué de presse suite à la tentative d'agression d'un surveillant de prison du CP de Béziers.
  • M. François de RUGY, ministre de la transition …

    M. François de RUGY, ministre de la transition écologique et solidaire, sera lundi dans l'Hérault. Montpellier et Loupian. Quel dommage qu'il ne vienne pas visiter la décharge de Saint-Jean-de-Libron à Béziers !
  • Les représentants des territoires doivent …

    Les représentants des territoires doivent participer à la labélisation des hôpitaux...
  • Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour …

    Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour l'égalité d'accès pour tous les français... il faut plus de concertation avec tous les acteurs publics !
  • Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos …

    Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos territoires devraient avoir l'autorisation de faire les vaccins contre la grippe ...
Load More By Emmanuelle Ménard
  • Cérémonie d’hommage au Colonel Arnaud Beltrame, …

    Cérémonie d'hommage au Colonel Arnaud Beltrame, je vous invite à prendre connaissance de mon discours : "Mesdames, messieurs Je ne répèterai pas ce qui vient d'être dit. Je le partage totalement. Je le fais mien. Comme vous tous, j'ai été bouleversée par tant de courage, tant d'abnégation, tant d'oubli de soi. En un mot, tant d'héroïsme. Je voudrais seulement ajouter que, devant ce sacrifice assumé, je ne peux ressentir que de l'humilité. Et m'interroger. Notre société si frileuse d'engagement, si riche du seul souci de soi reste néanmoins capable de faire grandir en son sein des hommes de l'épaisseur, de la densité d'un Arnaud Beltrame. J'en suis rassurée. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que tout n'est pas perdu. C'est que nous pouvons être optimistes et, du même coup, confiants en l'avenir. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que nos enfants restent malgré tout entre de bonnes mains. Des mains qui savent guider et protéger. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que des hommes, depuis la nuit des temps, s'offrent en martyre pour plus grand qu'eux. Alors, si aujourd'hui est un jour de deuil pour la famille du colonel Beltrame - et pour nous tous -, c'est aussi une journée d'espoir. Rien n'est perdu. Dans ce monde déchiré par la violence - et en l'occurrence la violence islamiste - nous ne sommes pas condamnés à choisir entre fuite et soumission. Nous pouvons, à l'image d'Arnaud Beltrame, refuser de plier, de baisser l'échine. Nous pouvons, forts de ces valeurs qui font une civilisation, notre civilisation, résister quitte à en payer le prix. C'est ce que je veux retenir de ce 23 mars, à deux pas de chez nous. Arnaud Beltrame me redonne courage. Pour aujourd'hui et pour demain. Pour nous-mêmes et pour nos enfants. C'est ce que j'aimerais dire à sa mère et à sa compagne. Vous avez perdu celui que vous aimiez. Vous nous avez donné ce que nous espérions : un homme d'exemple et de conviction. J'imagine, en ce jour anniversaire, votre douleur, votre peine, votre solitude. Sachez notre gratitude, notre infini gratitude."
  • Mon communiqué de presse suite à la tentative …

    Mon communiqué de presse suite à la tentative d'agression d'un surveillant de prison du CP de Béziers.
  • M. François de RUGY, ministre de la transition …

    M. François de RUGY, ministre de la transition écologique et solidaire, sera lundi dans l'Hérault. Montpellier et Loupian. Quel dommage qu'il ne vienne pas visiter la décharge de Saint-Jean-de-Libron à Béziers !
  • Les représentants des territoires doivent …

    Les représentants des territoires doivent participer à la labélisation des hôpitaux...
  • Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour …

    Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour l'égalité d'accès pour tous les français... il faut plus de concertation avec tous les acteurs publics !
  • Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos …

    Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos territoires devraient avoir l'autorisation de faire les vaccins contre la grippe ...
Load More In Actualité

Check Also

Cérémonie d’hommage au Colonel Arnaud Beltrame, …

Cérémonie d'hommage au Colonel Arnaud Beltrame, je vous invite à prendre connaissance de mon discours : "Mesdames, messieurs Je ne répèterai pas ce qui vient d'être dit. Je le partage totalement. Je le fais mien. Comme vous tous, j'ai été bouleversée par tant de courage, tant d'abnégation, tant d'oubli de soi. En un mot, tant d'héroïsme. Je voudrais seulement ajouter que, devant ce sacrifice assumé, je ne peux ressentir que de l'humilité. Et m'interroger. Notre société si frileuse d'engagement, si riche du seul souci de soi reste néanmoins capable de faire grandir en son sein des hommes de l'épaisseur, de la densité d'un Arnaud Beltrame. J'en suis rassurée. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que tout n'est pas perdu. C'est que nous pouvons être optimistes et, du même coup, confiants en l'avenir. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que nos enfants restent malgré tout entre de bonnes mains. Des mains qui savent guider et protéger. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que des hommes, depuis la nuit des temps, s'offrent en martyre pour plus grand qu'eux. Alors, si aujourd'hui est un jour de deuil pour la famille du colonel Beltrame - et pour nous tous -, c'est aussi une journée d'espoir. Rien n'est perdu. Dans ce monde déchiré par la violence - et en l'occurrence la violence islamiste - nous ne sommes pas condamnés à choisir entre fuite et soumission. Nous pouvons, à l'image d'Arnaud Beltrame, refuser de plier, de baisser l'échine. Nous pouvons, forts de ces valeurs qui font une civilisation, notre civilisation, résister quitte à en payer le prix. C'est ce que je veux retenir de ce 23 mars, à deux pas de chez nous. Arnaud Beltrame me redonne courage. Pour aujourd'hui et pour demain. Pour nous-mêmes et pour nos enfants. C'est ce que j'aimerais dire à sa mère et à sa compagne. Vous avez perdu celui que vous aimiez. Vous nous avez donné ce que nous espérions : un homme d'exemple et de conviction. J'imagine, en ce jour anniversaire, votre douleur, votre peine, votre solitude. Sachez notre gratitude, notre infini gratitude."

Facebook

Suivez-moi sur Twitter