« Mise à mort » des CCI de Béziers et de Sète

« Mise à mort » des CCI de Béziers et de Sète : mon communiqué de presse

Emmanuelle Ménard, député de la 6e circonscription de l’Hérault, a appris avec effarement et consternation la décision du président départemental de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Hérault, André Deljarry, de supprimer les délégations de Béziers et Sète pour n’en faire que de simples « établissements ». Cette décision a entraîné la démission des présidents des deux délégations ainsi que de neufs élus de la délégation biterroise de la CCI de l’Hérault.

Pour Emmanuelle Ménard, « ce choix est désolant. Un sale coup pour notre territoire ». Elle est totalement solidaire des élus démissionnaires qui ont dénoncé « une décision brutale, sans concertation, sans débat, sans visibilité précise sur l’évolution à venir des CCI territoriales et régionales ».

Cette mise à mort de la chambre consulaire de Béziers est un nouvel exemple dramatique du mépris que le Biterrois et ses habitants inspirent à ceux qui ne connaissent que la France des grandes villes, la France des métropoles.

Le développement et l’aménagement équilibrés de l’ensemble du pays nécessitent de lutter contre les inégalités en faveur des territoires ruraux et des villes moyennes. Et la cohésion économique et sociale est essentielle pour résorber la fracture économique de notre territoire. Au moment où la ville de Béziers vient d’être retenue pour bénéficier du plan gouvernemental « Action Cœur de ville » qui doit permettre de redynamiser l’économie locale, la disparition de la délégation de Béziers sonne malheureusement comme un bien cruel symbole pour notre territoire.

Share this Story
  • Cérémonie d’hommage au Colonel Arnaud Beltrame, …

    Cérémonie d'hommage au Colonel Arnaud Beltrame, je vous invite à prendre connaissance de mon discours : "Mesdames, messieurs Je ne répèterai pas ce qui vient d'être dit. Je le partage totalement. Je le fais mien. Comme vous tous, j'ai été bouleversée par tant de courage, tant d'abnégation, tant d'oubli de soi. En un mot, tant d'héroïsme. Je voudrais seulement ajouter que, devant ce sacrifice assumé, je ne peux ressentir que de l'humilité. Et m'interroger. Notre société si frileuse d'engagement, si riche du seul souci de soi reste néanmoins capable de faire grandir en son sein des hommes de l'épaisseur, de la densité d'un Arnaud Beltrame. J'en suis rassurée. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que tout n'est pas perdu. C'est que nous pouvons être optimistes et, du même coup, confiants en l'avenir. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que nos enfants restent malgré tout entre de bonnes mains. Des mains qui savent guider et protéger. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que des hommes, depuis la nuit des temps, s'offrent en martyre pour plus grand qu'eux. Alors, si aujourd'hui est un jour de deuil pour la famille du colonel Beltrame - et pour nous tous -, c'est aussi une journée d'espoir. Rien n'est perdu. Dans ce monde déchiré par la violence - et en l'occurrence la violence islamiste - nous ne sommes pas condamnés à choisir entre fuite et soumission. Nous pouvons, à l'image d'Arnaud Beltrame, refuser de plier, de baisser l'échine. Nous pouvons, forts de ces valeurs qui font une civilisation, notre civilisation, résister quitte à en payer le prix. C'est ce que je veux retenir de ce 23 mars, à deux pas de chez nous. Arnaud Beltrame me redonne courage. Pour aujourd'hui et pour demain. Pour nous-mêmes et pour nos enfants. C'est ce que j'aimerais dire à sa mère et à sa compagne. Vous avez perdu celui que vous aimiez. Vous nous avez donné ce que nous espérions : un homme d'exemple et de conviction. J'imagine, en ce jour anniversaire, votre douleur, votre peine, votre solitude. Sachez notre gratitude, notre infini gratitude."
  • Mon communiqué de presse suite à la tentative …

    Mon communiqué de presse suite à la tentative d'agression d'un surveillant de prison du CP de Béziers.
  • M. François de RUGY, ministre de la transition …

    M. François de RUGY, ministre de la transition écologique et solidaire, sera lundi dans l'Hérault. Montpellier et Loupian. Quel dommage qu'il ne vienne pas visiter la décharge de Saint-Jean-de-Libron à Béziers !
  • Les représentants des territoires doivent …

    Les représentants des territoires doivent participer à la labélisation des hôpitaux...
  • Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour …

    Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour l'égalité d'accès pour tous les français... il faut plus de concertation avec tous les acteurs publics !
  • Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos …

    Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos territoires devraient avoir l'autorisation de faire les vaccins contre la grippe ...
Load More Related Articles
  • Cérémonie d’hommage au Colonel Arnaud Beltrame, …

    Cérémonie d'hommage au Colonel Arnaud Beltrame, je vous invite à prendre connaissance de mon discours : "Mesdames, messieurs Je ne répèterai pas ce qui vient d'être dit. Je le partage totalement. Je le fais mien. Comme vous tous, j'ai été bouleversée par tant de courage, tant d'abnégation, tant d'oubli de soi. En un mot, tant d'héroïsme. Je voudrais seulement ajouter que, devant ce sacrifice assumé, je ne peux ressentir que de l'humilité. Et m'interroger. Notre société si frileuse d'engagement, si riche du seul souci de soi reste néanmoins capable de faire grandir en son sein des hommes de l'épaisseur, de la densité d'un Arnaud Beltrame. J'en suis rassurée. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que tout n'est pas perdu. C'est que nous pouvons être optimistes et, du même coup, confiants en l'avenir. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que nos enfants restent malgré tout entre de bonnes mains. Des mains qui savent guider et protéger. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que des hommes, depuis la nuit des temps, s'offrent en martyre pour plus grand qu'eux. Alors, si aujourd'hui est un jour de deuil pour la famille du colonel Beltrame - et pour nous tous -, c'est aussi une journée d'espoir. Rien n'est perdu. Dans ce monde déchiré par la violence - et en l'occurrence la violence islamiste - nous ne sommes pas condamnés à choisir entre fuite et soumission. Nous pouvons, à l'image d'Arnaud Beltrame, refuser de plier, de baisser l'échine. Nous pouvons, forts de ces valeurs qui font une civilisation, notre civilisation, résister quitte à en payer le prix. C'est ce que je veux retenir de ce 23 mars, à deux pas de chez nous. Arnaud Beltrame me redonne courage. Pour aujourd'hui et pour demain. Pour nous-mêmes et pour nos enfants. C'est ce que j'aimerais dire à sa mère et à sa compagne. Vous avez perdu celui que vous aimiez. Vous nous avez donné ce que nous espérions : un homme d'exemple et de conviction. J'imagine, en ce jour anniversaire, votre douleur, votre peine, votre solitude. Sachez notre gratitude, notre infini gratitude."
  • Mon communiqué de presse suite à la tentative …

    Mon communiqué de presse suite à la tentative d'agression d'un surveillant de prison du CP de Béziers.
  • M. François de RUGY, ministre de la transition …

    M. François de RUGY, ministre de la transition écologique et solidaire, sera lundi dans l'Hérault. Montpellier et Loupian. Quel dommage qu'il ne vienne pas visiter la décharge de Saint-Jean-de-Libron à Béziers !
  • Les représentants des territoires doivent …

    Les représentants des territoires doivent participer à la labélisation des hôpitaux...
  • Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour …

    Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour l'égalité d'accès pour tous les français... il faut plus de concertation avec tous les acteurs publics !
  • Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos …

    Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos territoires devraient avoir l'autorisation de faire les vaccins contre la grippe ...
Load More By Emmanuelle Ménard
  • Cérémonie d’hommage au Colonel Arnaud Beltrame, …

    Cérémonie d'hommage au Colonel Arnaud Beltrame, je vous invite à prendre connaissance de mon discours : "Mesdames, messieurs Je ne répèterai pas ce qui vient d'être dit. Je le partage totalement. Je le fais mien. Comme vous tous, j'ai été bouleversée par tant de courage, tant d'abnégation, tant d'oubli de soi. En un mot, tant d'héroïsme. Je voudrais seulement ajouter que, devant ce sacrifice assumé, je ne peux ressentir que de l'humilité. Et m'interroger. Notre société si frileuse d'engagement, si riche du seul souci de soi reste néanmoins capable de faire grandir en son sein des hommes de l'épaisseur, de la densité d'un Arnaud Beltrame. J'en suis rassurée. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que tout n'est pas perdu. C'est que nous pouvons être optimistes et, du même coup, confiants en l'avenir. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que nos enfants restent malgré tout entre de bonnes mains. Des mains qui savent guider et protéger. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que des hommes, depuis la nuit des temps, s'offrent en martyre pour plus grand qu'eux. Alors, si aujourd'hui est un jour de deuil pour la famille du colonel Beltrame - et pour nous tous -, c'est aussi une journée d'espoir. Rien n'est perdu. Dans ce monde déchiré par la violence - et en l'occurrence la violence islamiste - nous ne sommes pas condamnés à choisir entre fuite et soumission. Nous pouvons, à l'image d'Arnaud Beltrame, refuser de plier, de baisser l'échine. Nous pouvons, forts de ces valeurs qui font une civilisation, notre civilisation, résister quitte à en payer le prix. C'est ce que je veux retenir de ce 23 mars, à deux pas de chez nous. Arnaud Beltrame me redonne courage. Pour aujourd'hui et pour demain. Pour nous-mêmes et pour nos enfants. C'est ce que j'aimerais dire à sa mère et à sa compagne. Vous avez perdu celui que vous aimiez. Vous nous avez donné ce que nous espérions : un homme d'exemple et de conviction. J'imagine, en ce jour anniversaire, votre douleur, votre peine, votre solitude. Sachez notre gratitude, notre infini gratitude."
  • Mon communiqué de presse suite à la tentative …

    Mon communiqué de presse suite à la tentative d'agression d'un surveillant de prison du CP de Béziers.
  • M. François de RUGY, ministre de la transition …

    M. François de RUGY, ministre de la transition écologique et solidaire, sera lundi dans l'Hérault. Montpellier et Loupian. Quel dommage qu'il ne vienne pas visiter la décharge de Saint-Jean-de-Libron à Béziers !
  • Les représentants des territoires doivent …

    Les représentants des territoires doivent participer à la labélisation des hôpitaux...
  • Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour …

    Les hôpitaux de proximité sont essentiels pour l'égalité d'accès pour tous les français... il faut plus de concertation avec tous les acteurs publics !
  • Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos …

    Plus de 4800 laboratoires de biologie dans nos territoires devraient avoir l'autorisation de faire les vaccins contre la grippe ...
Load More In Actualité

Check Also

Cérémonie d’hommage au Colonel Arnaud Beltrame, …

Cérémonie d'hommage au Colonel Arnaud Beltrame, je vous invite à prendre connaissance de mon discours : "Mesdames, messieurs Je ne répèterai pas ce qui vient d'être dit. Je le partage totalement. Je le fais mien. Comme vous tous, j'ai été bouleversée par tant de courage, tant d'abnégation, tant d'oubli de soi. En un mot, tant d'héroïsme. Je voudrais seulement ajouter que, devant ce sacrifice assumé, je ne peux ressentir que de l'humilité. Et m'interroger. Notre société si frileuse d'engagement, si riche du seul souci de soi reste néanmoins capable de faire grandir en son sein des hommes de l'épaisseur, de la densité d'un Arnaud Beltrame. J'en suis rassurée. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que tout n'est pas perdu. C'est que nous pouvons être optimistes et, du même coup, confiants en l'avenir. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que nos enfants restent malgré tout entre de bonnes mains. Des mains qui savent guider et protéger. S'il existe un Arnaud Beltrame, c'est que des hommes, depuis la nuit des temps, s'offrent en martyre pour plus grand qu'eux. Alors, si aujourd'hui est un jour de deuil pour la famille du colonel Beltrame - et pour nous tous -, c'est aussi une journée d'espoir. Rien n'est perdu. Dans ce monde déchiré par la violence - et en l'occurrence la violence islamiste - nous ne sommes pas condamnés à choisir entre fuite et soumission. Nous pouvons, à l'image d'Arnaud Beltrame, refuser de plier, de baisser l'échine. Nous pouvons, forts de ces valeurs qui font une civilisation, notre civilisation, résister quitte à en payer le prix. C'est ce que je veux retenir de ce 23 mars, à deux pas de chez nous. Arnaud Beltrame me redonne courage. Pour aujourd'hui et pour demain. Pour nous-mêmes et pour nos enfants. C'est ce que j'aimerais dire à sa mère et à sa compagne. Vous avez perdu celui que vous aimiez. Vous nous avez donné ce que nous espérions : un homme d'exemple et de conviction. J'imagine, en ce jour anniversaire, votre douleur, votre peine, votre solitude. Sachez notre gratitude, notre infini gratitude."

Facebook

Suivez-moi sur Twitter