Actualité

L’article 1er du projet de loi dont nous …

L’article 1er du projet de loi dont nous débattons en dit long à lui seul sur la densité du texte tout entier. On pourrait le qualifier d’un seul terme : « insuffisant ». Franchement, c’est à regret que je le dis, car nous attendions tous ce texte plein de promesses qui faisait beaucoup parler de lui. Au lieu de cela, on nous sert un article 1er qui n’a rien de ce que l’on attend d’un texte de loi, et qui est tout juste bon à figurer dans l’exposé des motifs. Le Conseil d’État l’a d’ailleurs fait remarquer dans son avis : « Si ces dispositions expriment certaines des valeurs incontestables autour desquelles l’école républicaine est construite, elles ne produisent par elles-mêmes aucun effet de droit et réitèrent des obligations générales qui découlent du statut des fonctionnaires comme de lois particulières assorties, le cas échéant, de sanctions pénales. »

Le Conseil d’État poursuit : « le Conseil constitutionnel déduit de l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 que la loi a vocation à énoncer des règles et, par suite, censure les dispositions manifestement dépourvues de toute portée normative ». Dès lors, il n’était pas nécessaire de le conserver dans le corps du texte. Parfaitement en accord avec l’analyse du Conseil d’État – ce n’est pas toujours le cas –, je demande la suppression de cet article qui n’apporte rien.

Share this Story
  • Retour sur un week-end en circonscription

    Retour sur un week-end en circonscription ! Jce Béziers #EnfantsDeTroupe #LesAndelys Project Rescue Ocean #GroupementDuFaubourg Baseball Club Biterrois - Pirates de Béziers #FédérationFrançaiseDeCardiologie
  • « Monsieur le Général Alain Baudel, …

    "Monsieur le Général Alain Baudel, Monsieur le Général Michel Alaux, Monsieur le Maire de Béziers, Monsieur le président de l'Agglomération, Mesdames et messieurs les élus, Messieurs les représentants des autorités civiles et militaires, Messieurs les représentants des associations d'anciens combattants et patriotiques, Mesdames, Messieurs, Chers amis, Je voudrais vous dire, avant toute chose, le plaisir d'être avec vous ce matin à Béziers pour commémorer le 75e anniversaire du départ de l'École Militaire Préparatoire des Andelys de la ville de Béziers, en 1944. " Andelys ", un nom qui ne parle plus à beaucoup des Biterrois d'aujourd'hui et qui a pourtant marqué l'histoire de notre ville durant les heures sombres qui ont suivi la défaite de 1940, le temps de Vichy et de l'occupation. C'est, à mes yeux, un devoir de rendre un hommage appuyé à ces " enfants de troupe " qui sont arrivés en septembre 1940 à Béziers. Et, à travers eux, à tous ces enfants de troupe qui se sont retrouvés engagés dans les conflits qui ont balafré, défiguré le XXe siècle. Ils n'avaient pas plus de 15 ans et avaient été contraints de quitter leur école au cœur de la Normandie, ballotés dans une France en pleine débâcle pour finir par arriver dans notre ville. S'ils n'étaient pas nés ici, pour l'immense majorité d'entre eux, dans ce Sud qui nous est si cher, dans ce Languedoc que nous aimons tant, ils ont très vite été adoptés par la population de Béziers, devenant pour tous " les petits Andelys ". Durant un peu plus de 3 ans, installés dans la caserne Du Guesclin qui s'élevait ici-même, ils ont pu poursuivre leurs études dans notre France meurtrie. Et quand a sonné l'heure du départ, en février 1944, sur ordre des Allemands, ce fut un véritable déchirement pour un grand nombre de Biterrois tant ils s'étaient attachés à ces " petits ". Parmi eux, certains ont fait le choix de s'engager, de résister à l'envahisseur. Je pense, par exemple, au jeune Jacques Herbin qui a participé, en juillet-août 1944, aux combats de la Libération dans son département de l'Yonne. Ces adolescents, issus pour beaucoup d'un milieu social modeste, ont eu de beaux parcours de vie, devenant sous-officiers, officiers, ingénieurs, chercheurs, enseignants, banquiers, avocats, médecins… Et ils auront en commun de rester fidèles à ces valeurs qui ont pour nom l'honneur, le sens du sacrifice, le goût du devoir. Ces valeurs qu'il me plaît aujourd'hui de rappeler, de saluer, d'honorer. Pour les " petits d'Andelys ". Pour ces enfants pétris de courage. Pour cette France qu'ils incarnaient si bien. Pour leur devise - France, Force, Fierté, Fidélité - devant laquelle je m'incline. Vive les enfants de troupe ! Vive la France !"
  • Retour sur la visite aux commerçants ce matin en …

    Retour sur la visite aux commerçants ce matin en compagnie de Robert Ménard, Maire de Ville de Béziers, et André Deljarry, président de la CCI Hérault à l'occasion du week-end du #GrandBazarDeBéziers !
  • Lancement du #GrandBazarDeBéziers dans le …

    Lancement du #GrandBazarDeBéziers dans le centre-ville en compagnie de Robert et d’ André Deljarry président de la CCI Hérault. Ville de Béziers
  • Crise du lévothyrox

    Crise du lévothyrox

    Crise du lévothyrox : nous avions raison d'être inquiets, en juillet dernier j'interpellais la ministre de la santé sur ce sujet. http://www2.assemblee-nationale.fr/questions/detail/15/QE/10219
  • Que de temps perdu et de douleurs inutiles pour …

    Que de temps perdu et de douleurs inutiles pour …

    Que de temps perdu et de douleurs inutiles pour des dizaines de milliers de malades de la thyroïde ! Quelle responsabilité de l'ANSM ! https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/04/04/levothyrox-une-etude-donne-raison-aux-patients_5445668_1650684.html
Load More Related Articles
  • Retour sur un week-end en circonscription

    Retour sur un week-end en circonscription ! Jce Béziers #EnfantsDeTroupe #LesAndelys Project Rescue Ocean #GroupementDuFaubourg Baseball Club Biterrois - Pirates de Béziers #FédérationFrançaiseDeCardiologie
  • « Monsieur le Général Alain Baudel, …

    "Monsieur le Général Alain Baudel, Monsieur le Général Michel Alaux, Monsieur le Maire de Béziers, Monsieur le président de l'Agglomération, Mesdames et messieurs les élus, Messieurs les représentants des autorités civiles et militaires, Messieurs les représentants des associations d'anciens combattants et patriotiques, Mesdames, Messieurs, Chers amis, Je voudrais vous dire, avant toute chose, le plaisir d'être avec vous ce matin à Béziers pour commémorer le 75e anniversaire du départ de l'École Militaire Préparatoire des Andelys de la ville de Béziers, en 1944. " Andelys ", un nom qui ne parle plus à beaucoup des Biterrois d'aujourd'hui et qui a pourtant marqué l'histoire de notre ville durant les heures sombres qui ont suivi la défaite de 1940, le temps de Vichy et de l'occupation. C'est, à mes yeux, un devoir de rendre un hommage appuyé à ces " enfants de troupe " qui sont arrivés en septembre 1940 à Béziers. Et, à travers eux, à tous ces enfants de troupe qui se sont retrouvés engagés dans les conflits qui ont balafré, défiguré le XXe siècle. Ils n'avaient pas plus de 15 ans et avaient été contraints de quitter leur école au cœur de la Normandie, ballotés dans une France en pleine débâcle pour finir par arriver dans notre ville. S'ils n'étaient pas nés ici, pour l'immense majorité d'entre eux, dans ce Sud qui nous est si cher, dans ce Languedoc que nous aimons tant, ils ont très vite été adoptés par la population de Béziers, devenant pour tous " les petits Andelys ". Durant un peu plus de 3 ans, installés dans la caserne Du Guesclin qui s'élevait ici-même, ils ont pu poursuivre leurs études dans notre France meurtrie. Et quand a sonné l'heure du départ, en février 1944, sur ordre des Allemands, ce fut un véritable déchirement pour un grand nombre de Biterrois tant ils s'étaient attachés à ces " petits ". Parmi eux, certains ont fait le choix de s'engager, de résister à l'envahisseur. Je pense, par exemple, au jeune Jacques Herbin qui a participé, en juillet-août 1944, aux combats de la Libération dans son département de l'Yonne. Ces adolescents, issus pour beaucoup d'un milieu social modeste, ont eu de beaux parcours de vie, devenant sous-officiers, officiers, ingénieurs, chercheurs, enseignants, banquiers, avocats, médecins… Et ils auront en commun de rester fidèles à ces valeurs qui ont pour nom l'honneur, le sens du sacrifice, le goût du devoir. Ces valeurs qu'il me plaît aujourd'hui de rappeler, de saluer, d'honorer. Pour les " petits d'Andelys ". Pour ces enfants pétris de courage. Pour cette France qu'ils incarnaient si bien. Pour leur devise - France, Force, Fierté, Fidélité - devant laquelle je m'incline. Vive les enfants de troupe ! Vive la France !"
  • Retour sur la visite aux commerçants ce matin en …

    Retour sur la visite aux commerçants ce matin en compagnie de Robert Ménard, Maire de Ville de Béziers, et André Deljarry, président de la CCI Hérault à l'occasion du week-end du #GrandBazarDeBéziers !
  • Lancement du #GrandBazarDeBéziers dans le …

    Lancement du #GrandBazarDeBéziers dans le centre-ville en compagnie de Robert et d’ André Deljarry président de la CCI Hérault. Ville de Béziers
  • Crise du lévothyrox

    Crise du lévothyrox

    Crise du lévothyrox : nous avions raison d'être inquiets, en juillet dernier j'interpellais la ministre de la santé sur ce sujet. http://www2.assemblee-nationale.fr/questions/detail/15/QE/10219
  • Que de temps perdu et de douleurs inutiles pour …

    Que de temps perdu et de douleurs inutiles pour …

    Que de temps perdu et de douleurs inutiles pour des dizaines de milliers de malades de la thyroïde ! Quelle responsabilité de l'ANSM ! https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/04/04/levothyrox-une-etude-donne-raison-aux-patients_5445668_1650684.html
Load More By Emmanuelle Ménard
  • Retour sur un week-end en circonscription

    Retour sur un week-end en circonscription ! Jce Béziers #EnfantsDeTroupe #LesAndelys Project Rescue Ocean #GroupementDuFaubourg Baseball Club Biterrois - Pirates de Béziers #FédérationFrançaiseDeCardiologie
  • « Monsieur le Général Alain Baudel, …

    "Monsieur le Général Alain Baudel, Monsieur le Général Michel Alaux, Monsieur le Maire de Béziers, Monsieur le président de l'Agglomération, Mesdames et messieurs les élus, Messieurs les représentants des autorités civiles et militaires, Messieurs les représentants des associations d'anciens combattants et patriotiques, Mesdames, Messieurs, Chers amis, Je voudrais vous dire, avant toute chose, le plaisir d'être avec vous ce matin à Béziers pour commémorer le 75e anniversaire du départ de l'École Militaire Préparatoire des Andelys de la ville de Béziers, en 1944. " Andelys ", un nom qui ne parle plus à beaucoup des Biterrois d'aujourd'hui et qui a pourtant marqué l'histoire de notre ville durant les heures sombres qui ont suivi la défaite de 1940, le temps de Vichy et de l'occupation. C'est, à mes yeux, un devoir de rendre un hommage appuyé à ces " enfants de troupe " qui sont arrivés en septembre 1940 à Béziers. Et, à travers eux, à tous ces enfants de troupe qui se sont retrouvés engagés dans les conflits qui ont balafré, défiguré le XXe siècle. Ils n'avaient pas plus de 15 ans et avaient été contraints de quitter leur école au cœur de la Normandie, ballotés dans une France en pleine débâcle pour finir par arriver dans notre ville. S'ils n'étaient pas nés ici, pour l'immense majorité d'entre eux, dans ce Sud qui nous est si cher, dans ce Languedoc que nous aimons tant, ils ont très vite été adoptés par la population de Béziers, devenant pour tous " les petits Andelys ". Durant un peu plus de 3 ans, installés dans la caserne Du Guesclin qui s'élevait ici-même, ils ont pu poursuivre leurs études dans notre France meurtrie. Et quand a sonné l'heure du départ, en février 1944, sur ordre des Allemands, ce fut un véritable déchirement pour un grand nombre de Biterrois tant ils s'étaient attachés à ces " petits ". Parmi eux, certains ont fait le choix de s'engager, de résister à l'envahisseur. Je pense, par exemple, au jeune Jacques Herbin qui a participé, en juillet-août 1944, aux combats de la Libération dans son département de l'Yonne. Ces adolescents, issus pour beaucoup d'un milieu social modeste, ont eu de beaux parcours de vie, devenant sous-officiers, officiers, ingénieurs, chercheurs, enseignants, banquiers, avocats, médecins… Et ils auront en commun de rester fidèles à ces valeurs qui ont pour nom l'honneur, le sens du sacrifice, le goût du devoir. Ces valeurs qu'il me plaît aujourd'hui de rappeler, de saluer, d'honorer. Pour les " petits d'Andelys ". Pour ces enfants pétris de courage. Pour cette France qu'ils incarnaient si bien. Pour leur devise - France, Force, Fierté, Fidélité - devant laquelle je m'incline. Vive les enfants de troupe ! Vive la France !"
  • Retour sur la visite aux commerçants ce matin en …

    Retour sur la visite aux commerçants ce matin en compagnie de Robert Ménard, Maire de Ville de Béziers, et André Deljarry, président de la CCI Hérault à l'occasion du week-end du #GrandBazarDeBéziers !
  • Lancement du #GrandBazarDeBéziers dans le …

    Lancement du #GrandBazarDeBéziers dans le centre-ville en compagnie de Robert et d’ André Deljarry président de la CCI Hérault. Ville de Béziers
  • Crise du lévothyrox

    Crise du lévothyrox

    Crise du lévothyrox : nous avions raison d'être inquiets, en juillet dernier j'interpellais la ministre de la santé sur ce sujet. http://www2.assemblee-nationale.fr/questions/detail/15/QE/10219
  • Que de temps perdu et de douleurs inutiles pour …

    Que de temps perdu et de douleurs inutiles pour …

    Que de temps perdu et de douleurs inutiles pour des dizaines de milliers de malades de la thyroïde ! Quelle responsabilité de l'ANSM ! https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/04/04/levothyrox-une-etude-donne-raison-aux-patients_5445668_1650684.html
Load More In Actualité

Check Also

Retour sur un week-end en circonscription

Retour sur un week-end en circonscription ! Jce Béziers #EnfantsDeTroupe #LesAndelys Project Rescue Ocean #GroupementDuFaubourg Baseball Club Biterrois - Pirates de Béziers #FédérationFrançaiseDeCardiologie

Facebook

Suivez-moi sur Twitter