Actualité

Je vous propose de retrouver ma question n° 9839 …

Je vous propose de retrouver ma question n° 9839 déposée au JO le 26/06/18 sur le rétablissement de la demi-part fiscale des veufs et des veuves et la réponse du gouvernement :

« Mme Emmanuelle Ménard attire l’attention de M. le ministre de l’action et des comptes publics sur la situation financière de nombreux veufs et veuves en France. En effet, la loi de finances pour 2009 a supprimé la demi-part fiscale du quotient familial pour une partie d’entre eux. Il s’agit des personnes veuves qui n’ont pas eu d’enfant majeur à charge pendant au moins cinq ans. Cette réforme a été réalisée par tranches, sur cinq ans : plafonnée à 855 euros en 2010, la réduction d’impôt était limitée à 120 euros en 2013, et a disparu en 2014. Ce sont 4 millions de ménages qui en ont, peu à peu, perdu le bénéfice. Selon l’Union nationale des associations familiales, la suppression de la demi-part fiscale a eu des « conséquences catastrophiques » car elle a contribué à fragiliser l’équilibre financier des veufs et des veuves à faibles revenus. Dix ans après sa suppression, la demi-part des veuves continue d’avoir des effets secondaires sur les impôts locaux des retraités. Désormais, comme beaucoup de Français, les veufs et les veuves sont soumis au paiement de nouvelles charges dont le taux a significativement augmenté. À titre d’exemple, l’impôt sur le revenu a connu une hausse de 12,8 % pour 37 % des foyers fiscaux imposés, ce qui touche naturellement les veufs et les veuves. En 2019, ils seront encore 600 000 Français à devoir payer la totalité de leur taxe d’habitation alors que le Gouvernement appelait à une exonération totale de cette taxe pour « libérer le pouvoir d’achat ». Là encore, les veufs et les veuves ne seront pas épargnés. L’augmentation de la CSG comporte également son lot d’injustices puisque c’est neuf millions de retraités qui sont affectés par une hausse de 25 %, soit 60 % d’entre eux, dont des veufs et des veuves. Toutes ces taxes, comme de nombreuses autres, participent à la paupérisation que connaissent souvent les personnes les plus fragiles. C’est pourquoi elle lui demande, pour commencer à endiguer ce phénomène, que le Gouvernement rétablisse la demi-part fiscale des veufs et veuves. »

Réponse publiée le : 24/07/18

Jusqu’à l’imposition des revenus de 2008, les contribuables célibataires, divorcés, séparés ou veufs, sans enfant à charge, bénéficiaient d’une majoration d’une demi-part supplémentaire de quotient familial lorsqu’ils vivaient seuls et avaient un ou plusieurs enfants faisant l’objet d’une imposition distincte ou avaient eu un enfant décédé après l’âge de seize ans. Ces dispositions dérogatoires instituées après la seconde guerre mondiale pour prendre en compte principalement la situation particulière des veuves de guerre ne correspondaient plus à la situation actuelle. Le quotient familial a pour objet de tenir compte des personnes à charge au sein du foyer dans l’évaluation des capacités contributives du contribuable. L’attribution de demi-part, indépendamment du nombre de personnes effectivement à charge, constitue une importante dérogation à ce principe et confère au bénéficiaire un avantage fiscal croissant avec son revenu. Le législateur a décidé, à compter de l’imposition des revenus de l’année 2009, de recentrer cet avantage fiscal au bénéfice des seuls contribuables célibataires, divorcés, séparés ou veufs vivant seuls et qui ont supporté seuls à titre exclusif ou principal la charge d’un enfant pendant au moins cinq années. À défaut de respecter ces conditions, les personnes seules bénéficient d’une part de quotient familial. Cependant, depuis lors, certaines mesures ont permis de restaurer la situation des contribuables aux revenus modestes entrés dans l’imposition du fait de la suppression de cette demi-part supplémentaire. En matière d’impôt sur le revenu, pour les revenus de 2017, le seuil d’imposition des personnes seules commence à 14 611 € de revenu net imposable. De plus, outre le mécanisme de la décote, correction apportée à l’impôt sur le revenu qui permet d’atténuer les effets de l’entrée dans le barème de l’impôt pour les contribuables aux revenus modestes, une réduction d’impôt sous condition de revenus a été instituée de manière pérenne. Celle-ci concerne les contribuables dont le revenu fiscal de référence (RFR) est inférieur à 20 705 € pour les célibataires, les veufs et veuves. Son taux est de 20 % jusqu’à 18 685 €, et dégressif au-delà. Cette limite est majorée de 3 737 € par demi-part supplémentaire (invalidité par exemple). En matière de fiscalité directe locale, la perte de la demi-part a été neutralisée quant à ses effets éventuels sur la taxe d’habitation (TH), la taxe foncière sur les propriétés bâties et la contribution à l’audiovisuel public. Par ailleurs, l’article 5 de la loi de finances pour 2018 instaure, à compter des impositions de 2018, un nouveau dégrèvement qui, s’ajoutant aux exonérations existantes, permettra à environ 80 % des foyers d’être dispensés du paiement de la TH au titre de leur résidence principale d’ici 2020. Ce nouveau dégrèvement concernera les foyers dont les ressources n’excèdent pas 27 000 € de RFR pour une part, majorées de 8 000 € pour les deux demi-parts suivantes, soit 43 000 € pour un couple, puis 6 000 € par demi-part supplémentaire. Enfin, le montant du minimum vieillesse et de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) a fait l’objet d’une revalorisation significative dès 2018. Le montant de l’ASPA et du minimum vieillesse atteindra 903 € par mois dès 2020, soit 100 € par mois de plus qu’aujourd’hui. Le Gouvernement a ainsi souhaité privilégier des mesures générales, justes et transparentes, afin de prendre en compte la situation de toutes les personnes âgées modestes. À cet égard, comme l’a indiqué le Président de la République, le Gouvernement n’est pas favorable au rétablissement, dans sa version antérieure à 2009, de la demi-part fiscale pour les personnes vivant seules et ayant eu un ou plusieurs enfants.

Share this Story
  • #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel …

    #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel #Cérémonie La Ligue contre le cancer - Comité de l'Hérault (34) #Solidarité #Bénévolat #Concert #25ans Les Petits Chanteurs de la Trinité #Hérault #Béziers #VilleneuveLesBéziers
  • Solidarité avec nos voisins de l’Aude touchés …

    Solidarité avec nos voisins de l'Aude touchés par un épisode orageux particulièrement violent...
  • Un adolescent tué à coups de barres de fer. Des …

    Un adolescent tué à coups de barres de fer. Des …

    Un adolescent tué à coups de barres de fer. Des combats quasiment tribaux qui nous ramènent à une sorte de moyen-âge en plein XXIème siècle ! Terrifiante régression. ..#lilas #SeineSaintDenis https://t.co/1i2MR3VhUy
  • #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel …

    #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel #Cérémonie La Ligue contre le cancer - Comité de l'Hérault (34) #Solidarité #Bénévolat #Concert #25ans Les Petits Chanteurs de la Trinité #Hérault #Béziers #VilleneuveLesBéziers
  • Une rwandaise à la tête de la #Francophonie. …

    Une rwandaise à la tête de la #Francophonie. Seul #Macron pouvait avoir 1 idée aussi absurde. Le #Rwanda c'est en effet la violation permanente des droits de l'homme, la suppression du français dans les médias et à l'école, l'adhésion au Commonwealth. On ne pouvait pas faire pire
  • Je vous propose de retrouver mon allocution dans …

    Je vous propose de retrouver mon allocution dans le cadre de la proposition de loi visant à la création d'un répertoire des maladies rares et orphelines. "Gauthier a 6 ans. Il est polyhandicapé du fait d'une maladie orpheline : la cytopathie mitochondriale... J'ai fait sa connaissance, il y a quelques jours, grâce aux pompiers de l'Hérault, à qui je veux rendre hommage ici : ils avaient organisé, à Béziers, comme chaque année au début de l'automne, une soirée dont les profits étaient destinés à une " bonne œuvre ", comme on disait dans l'ancien monde... Cette année, la " bonne œuvre " s'appelait Gauthier. Dans ses difficultés, Gauthier a de la chance : il a des parents merveilleux. Et courageux. Tous les quatre - Gauthier a un grand frère - habitent à Cazouls-les-Béziers, dans ma circonscription. Lorsqu'ils ont compris que Gauthier était malade, ses parents sont allés à Montpellier pour savoir de quoi il souffrait. Mais comme le diagnostic tardait à être établi, ils se sont finalement rendus à Paris, à l'Institut Imagine à l'hôpital Necker, qui a pour mission de guérir les maladies génétiques. Un coup de chance, puisqu'ils avaient entendu parler de cet institut... en regardant la télévision. Aujourd'hui, la proposition de loi déposée par nos collègues Républicains a du sens pour notre petit Gauthier, et je la voterai, évidemment, si la majorité nous y autorise. Parce qu'elle peut permettre de changer le quotidien de sa famille comme de toutes les familles affectées par une maladie orpheline. Et le quotidien de ces familles n'est pas toujours facile, vous le savez. Deux exemples concernant Gauthier. Lorsqu'il était plus petit, Gauthier avait de réelles difficultés à se nourrir. Il est d'ailleurs aujourd'hui alimenté par gastrostomie. Mais il avait été " administrativement " identifié, " catalogué " devrais-je dire, selon une certaine ALD - une affection longue durée - qui ne justifiait pas le remboursement de son alimentation. La Sécurité sociale avait donc refusé à ses parents la prise en charge de ses poches de nourriture, allant même jusqu'à… leur envoyer un huissier à leur domicile ! Autre exemple. Lorsqu'il s'agit d'un enfant, le renouvellement des appareillages peut devenir un véritable parcours du combattant. Gauthier a besoin d'un corset-siège sur mesure et d'un verticalisateur qui lui permet de se tenir debout à certains moments de la journée. Ces appareils sont entièrement remboursés dans le cadre de sa maladie. Mais, vous le savez, tous les enfants ne grandissent pas à la même vitesse : Gauthier a grandi rapidement dès lors qu'il a pu s'alimenter correctement. Il a rattrapé son retard en quelque sorte. Et son corset est très vite devenu trop petit. Lui causant une gêne importante. Malheureusement, il n'était pas " dans les dates " - comme on dit - pour pouvoir le renouveler. Il existe, fort heureusement, la possibilité d'un renouvellement exceptionnel. Gauthier a pu en bénéficier. Mais notre petit garçon a eu une seconde poussée de croissance, quelques mois plus tard, qui nécessite de changer à nouveau ses appareillages. Cette fois, la sécurité sociale a refusé la prise en charge et Gauthier devra garder son corset inadapté jusqu'en janvier prochain... Un crève-cœur pour ses parents. Cette proposition de loi, qui vise à la création d'un répertoire des maladies rares et orphelines à destination des organismes publics et parapublics, est une bonne chose. Ce répertoire, qui a pour objectif de lister pour chaque maladie les dérogations à la réglementation du fait des effets de ces affections, devra prendre en compte ces cas trop souvent ignorés qui, du fait de difficultés administratives supplémentaires, compliquent encore un peu plus le quotidien des familles. L'exposé des motifs de ce texte explique également que seront déterminées les modalités d'enrichissement du répertoire au vu de l'évolution de la médecine et des nouveaux cas concrets rencontrés par les personnes souffrant desdites affections. Les difficultés que j'ai mentionnées plus haut devraient pouvoir être mentionnées dans ce répertoire. Afin qu'il puisse servir, non pas seulement aux malades ou à leurs familles, mais également à l'administration, pour lui permettre de réagir plus rapidement et plus efficacement lorsque des difficultés déjà identifiées précédemment sont portées à sa connaissance. Pour toutes ces raisons, je voterai cette loi. Pour Gauthier et pour ses parents. Et pour tous les autres qui essaient de vivre dignement mais souffrent, non seulement dans leur corps, mais aussi d'une incompréhension administrative - parfois très dure, très froide - due à des textes ne prenant que trop rarement en compte les cas particuliers, les cas singuliers. Pour information et pour conclure, le corset de Gauthier coûte 2.000 euros...
Load More Related Articles
  • #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel …

    #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel #Cérémonie La Ligue contre le cancer - Comité de l'Hérault (34) #Solidarité #Bénévolat #Concert #25ans Les Petits Chanteurs de la Trinité #Hérault #Béziers #VilleneuveLesBéziers
  • Solidarité avec nos voisins de l’Aude touchés …

    Solidarité avec nos voisins de l'Aude touchés par un épisode orageux particulièrement violent...
  • Un adolescent tué à coups de barres de fer. Des …

    Un adolescent tué à coups de barres de fer. Des …

    Un adolescent tué à coups de barres de fer. Des combats quasiment tribaux qui nous ramènent à une sorte de moyen-âge en plein XXIème siècle ! Terrifiante régression. ..#lilas #SeineSaintDenis https://t.co/1i2MR3VhUy
  • #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel …

    #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel #Cérémonie La Ligue contre le cancer - Comité de l'Hérault (34) #Solidarité #Bénévolat #Concert #25ans Les Petits Chanteurs de la Trinité #Hérault #Béziers #VilleneuveLesBéziers
  • Une rwandaise à la tête de la #Francophonie. …

    Une rwandaise à la tête de la #Francophonie. Seul #Macron pouvait avoir 1 idée aussi absurde. Le #Rwanda c'est en effet la violation permanente des droits de l'homme, la suppression du français dans les médias et à l'école, l'adhésion au Commonwealth. On ne pouvait pas faire pire
  • Je vous propose de retrouver mon allocution dans …

    Je vous propose de retrouver mon allocution dans le cadre de la proposition de loi visant à la création d'un répertoire des maladies rares et orphelines. "Gauthier a 6 ans. Il est polyhandicapé du fait d'une maladie orpheline : la cytopathie mitochondriale... J'ai fait sa connaissance, il y a quelques jours, grâce aux pompiers de l'Hérault, à qui je veux rendre hommage ici : ils avaient organisé, à Béziers, comme chaque année au début de l'automne, une soirée dont les profits étaient destinés à une " bonne œuvre ", comme on disait dans l'ancien monde... Cette année, la " bonne œuvre " s'appelait Gauthier. Dans ses difficultés, Gauthier a de la chance : il a des parents merveilleux. Et courageux. Tous les quatre - Gauthier a un grand frère - habitent à Cazouls-les-Béziers, dans ma circonscription. Lorsqu'ils ont compris que Gauthier était malade, ses parents sont allés à Montpellier pour savoir de quoi il souffrait. Mais comme le diagnostic tardait à être établi, ils se sont finalement rendus à Paris, à l'Institut Imagine à l'hôpital Necker, qui a pour mission de guérir les maladies génétiques. Un coup de chance, puisqu'ils avaient entendu parler de cet institut... en regardant la télévision. Aujourd'hui, la proposition de loi déposée par nos collègues Républicains a du sens pour notre petit Gauthier, et je la voterai, évidemment, si la majorité nous y autorise. Parce qu'elle peut permettre de changer le quotidien de sa famille comme de toutes les familles affectées par une maladie orpheline. Et le quotidien de ces familles n'est pas toujours facile, vous le savez. Deux exemples concernant Gauthier. Lorsqu'il était plus petit, Gauthier avait de réelles difficultés à se nourrir. Il est d'ailleurs aujourd'hui alimenté par gastrostomie. Mais il avait été " administrativement " identifié, " catalogué " devrais-je dire, selon une certaine ALD - une affection longue durée - qui ne justifiait pas le remboursement de son alimentation. La Sécurité sociale avait donc refusé à ses parents la prise en charge de ses poches de nourriture, allant même jusqu'à… leur envoyer un huissier à leur domicile ! Autre exemple. Lorsqu'il s'agit d'un enfant, le renouvellement des appareillages peut devenir un véritable parcours du combattant. Gauthier a besoin d'un corset-siège sur mesure et d'un verticalisateur qui lui permet de se tenir debout à certains moments de la journée. Ces appareils sont entièrement remboursés dans le cadre de sa maladie. Mais, vous le savez, tous les enfants ne grandissent pas à la même vitesse : Gauthier a grandi rapidement dès lors qu'il a pu s'alimenter correctement. Il a rattrapé son retard en quelque sorte. Et son corset est très vite devenu trop petit. Lui causant une gêne importante. Malheureusement, il n'était pas " dans les dates " - comme on dit - pour pouvoir le renouveler. Il existe, fort heureusement, la possibilité d'un renouvellement exceptionnel. Gauthier a pu en bénéficier. Mais notre petit garçon a eu une seconde poussée de croissance, quelques mois plus tard, qui nécessite de changer à nouveau ses appareillages. Cette fois, la sécurité sociale a refusé la prise en charge et Gauthier devra garder son corset inadapté jusqu'en janvier prochain... Un crève-cœur pour ses parents. Cette proposition de loi, qui vise à la création d'un répertoire des maladies rares et orphelines à destination des organismes publics et parapublics, est une bonne chose. Ce répertoire, qui a pour objectif de lister pour chaque maladie les dérogations à la réglementation du fait des effets de ces affections, devra prendre en compte ces cas trop souvent ignorés qui, du fait de difficultés administratives supplémentaires, compliquent encore un peu plus le quotidien des familles. L'exposé des motifs de ce texte explique également que seront déterminées les modalités d'enrichissement du répertoire au vu de l'évolution de la médecine et des nouveaux cas concrets rencontrés par les personnes souffrant desdites affections. Les difficultés que j'ai mentionnées plus haut devraient pouvoir être mentionnées dans ce répertoire. Afin qu'il puisse servir, non pas seulement aux malades ou à leurs familles, mais également à l'administration, pour lui permettre de réagir plus rapidement et plus efficacement lorsque des difficultés déjà identifiées précédemment sont portées à sa connaissance. Pour toutes ces raisons, je voterai cette loi. Pour Gauthier et pour ses parents. Et pour tous les autres qui essaient de vivre dignement mais souffrent, non seulement dans leur corps, mais aussi d'une incompréhension administrative - parfois très dure, très froide - due à des textes ne prenant que trop rarement en compte les cas particuliers, les cas singuliers. Pour information et pour conclure, le corset de Gauthier coûte 2.000 euros...
Load More By Emmanuelle Ménard
  • #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel …

    #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel #Cérémonie La Ligue contre le cancer - Comité de l'Hérault (34) #Solidarité #Bénévolat #Concert #25ans Les Petits Chanteurs de la Trinité #Hérault #Béziers #VilleneuveLesBéziers
  • Solidarité avec nos voisins de l’Aude touchés …

    Solidarité avec nos voisins de l'Aude touchés par un épisode orageux particulièrement violent...
  • Un adolescent tué à coups de barres de fer. Des …

    Un adolescent tué à coups de barres de fer. Des …

    Un adolescent tué à coups de barres de fer. Des combats quasiment tribaux qui nous ramènent à une sorte de moyen-âge en plein XXIème siècle ! Terrifiante régression. ..#lilas #SeineSaintDenis https://t.co/1i2MR3VhUy
  • #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel …

    #UnionNationaleParachutistes #SaintMichel #Cérémonie La Ligue contre le cancer - Comité de l'Hérault (34) #Solidarité #Bénévolat #Concert #25ans Les Petits Chanteurs de la Trinité #Hérault #Béziers #VilleneuveLesBéziers
  • Une rwandaise à la tête de la #Francophonie. …

    Une rwandaise à la tête de la #Francophonie. Seul #Macron pouvait avoir 1 idée aussi absurde. Le #Rwanda c'est en effet la violation permanente des droits de l'homme, la suppression du français dans les médias et à l'école, l'adhésion au Commonwealth. On ne pouvait pas faire pire
  • Je vous propose de retrouver mon allocution dans …

    Je vous propose de retrouver mon allocution dans le cadre de la proposition de loi visant à la création d'un répertoire des maladies rares et orphelines. "Gauthier a 6 ans. Il est polyhandicapé du fait d'une maladie orpheline : la cytopathie mitochondriale... J'ai fait sa connaissance, il y a quelques jours, grâce aux pompiers de l'Hérault, à qui je veux rendre hommage ici : ils avaient organisé, à Béziers, comme chaque année au début de l'automne, une soirée dont les profits étaient destinés à une " bonne œuvre ", comme on disait dans l'ancien monde... Cette année, la " bonne œuvre " s'appelait Gauthier. Dans ses difficultés, Gauthier a de la chance : il a des parents merveilleux. Et courageux. Tous les quatre - Gauthier a un grand frère - habitent à Cazouls-les-Béziers, dans ma circonscription. Lorsqu'ils ont compris que Gauthier était malade, ses parents sont allés à Montpellier pour savoir de quoi il souffrait. Mais comme le diagnostic tardait à être établi, ils se sont finalement rendus à Paris, à l'Institut Imagine à l'hôpital Necker, qui a pour mission de guérir les maladies génétiques. Un coup de chance, puisqu'ils avaient entendu parler de cet institut... en regardant la télévision. Aujourd'hui, la proposition de loi déposée par nos collègues Républicains a du sens pour notre petit Gauthier, et je la voterai, évidemment, si la majorité nous y autorise. Parce qu'elle peut permettre de changer le quotidien de sa famille comme de toutes les familles affectées par une maladie orpheline. Et le quotidien de ces familles n'est pas toujours facile, vous le savez. Deux exemples concernant Gauthier. Lorsqu'il était plus petit, Gauthier avait de réelles difficultés à se nourrir. Il est d'ailleurs aujourd'hui alimenté par gastrostomie. Mais il avait été " administrativement " identifié, " catalogué " devrais-je dire, selon une certaine ALD - une affection longue durée - qui ne justifiait pas le remboursement de son alimentation. La Sécurité sociale avait donc refusé à ses parents la prise en charge de ses poches de nourriture, allant même jusqu'à… leur envoyer un huissier à leur domicile ! Autre exemple. Lorsqu'il s'agit d'un enfant, le renouvellement des appareillages peut devenir un véritable parcours du combattant. Gauthier a besoin d'un corset-siège sur mesure et d'un verticalisateur qui lui permet de se tenir debout à certains moments de la journée. Ces appareils sont entièrement remboursés dans le cadre de sa maladie. Mais, vous le savez, tous les enfants ne grandissent pas à la même vitesse : Gauthier a grandi rapidement dès lors qu'il a pu s'alimenter correctement. Il a rattrapé son retard en quelque sorte. Et son corset est très vite devenu trop petit. Lui causant une gêne importante. Malheureusement, il n'était pas " dans les dates " - comme on dit - pour pouvoir le renouveler. Il existe, fort heureusement, la possibilité d'un renouvellement exceptionnel. Gauthier a pu en bénéficier. Mais notre petit garçon a eu une seconde poussée de croissance, quelques mois plus tard, qui nécessite de changer à nouveau ses appareillages. Cette fois, la sécurité sociale a refusé la prise en charge et Gauthier devra garder son corset inadapté jusqu'en janvier prochain... Un crève-cœur pour ses parents. Cette proposition de loi, qui vise à la création d'un répertoire des maladies rares et orphelines à destination des organismes publics et parapublics, est une bonne chose. Ce répertoire, qui a pour objectif de lister pour chaque maladie les dérogations à la réglementation du fait des effets de ces affections, devra prendre en compte ces cas trop souvent ignorés qui, du fait de difficultés administratives supplémentaires, compliquent encore un peu plus le quotidien des familles. L'exposé des motifs de ce texte explique également que seront déterminées les modalités d'enrichissement du répertoire au vu de l'évolution de la médecine et des nouveaux cas concrets rencontrés par les personnes souffrant desdites affections. Les difficultés que j'ai mentionnées plus haut devraient pouvoir être mentionnées dans ce répertoire. Afin qu'il puisse servir, non pas seulement aux malades ou à leurs familles, mais également à l'administration, pour lui permettre de réagir plus rapidement et plus efficacement lorsque des difficultés déjà identifiées précédemment sont portées à sa connaissance. Pour toutes ces raisons, je voterai cette loi. Pour Gauthier et pour ses parents. Et pour tous les autres qui essaient de vivre dignement mais souffrent, non seulement dans leur corps, mais aussi d'une incompréhension administrative - parfois très dure, très froide - due à des textes ne prenant que trop rarement en compte les cas particuliers, les cas singuliers. Pour information et pour conclure, le corset de Gauthier coûte 2.000 euros...
Load More In Actualité

Check Also

#UnionNationaleParachutistes #SaintMichel …

#UnionNationaleParachutistes #SaintMichel #Cérémonie La Ligue contre le cancer - Comité de l'Hérault (34) #Solidarité #Bénévolat #Concert #25ans Les Petits Chanteurs de la Trinité #Hérault #Béziers #VilleneuveLesBéziers

Facebook

Suivez-moi sur Twitter