Actualité

Ce mardi 5 décembre, j’ai passé une journée …

Ce mardi 5 décembre, j’ai passé une journée en immersion avec les policiers du commissariat de Béziers.

Dès 5h30 du matin, après un briefing de Mme le Commissaire adjoint et du responsable de la brigade des stupéfiants, une opération a démarré dans le centre-ville de Béziers dans le but d’interpeller une personne soupçonnée de trafic de stupéfiants. La journée s’est terminée une dizaine d’heures plus tard par une rencontre avec des enquêteurs de la Brigade de Sureté Urbaine qui m’a permis d’échanger – avec beaucoup de liberté et de franchise -, de comprendre et de toucher du doigt l’attachement que ces femmes et hommes portent à leur métier, mais aussi les difficultés quotidiennes auxquelles ils sont confrontés pour remplir au mieux les missions.

Le personnel du commissariat de Béziers travaille depuis des années dans des locaux plus qu’inadaptés. L’extension de ce commissariat dans les années à venir – avec le rachat des anciens locaux de la Caisse d’Epargne – est plus que nécessaire et doit être réalisée dans les meilleures délais. Je serai attentive à ce que cette promesse qui leur a été faite ne soit pas repoussée une fois encore…

Malgré un manque de moyens et des locaux peu adaptés à l’accomplissement de leur mission au quotidien, j’ai rencontré durant cette journée des policiers motivés, disponibles, à l’écoute des victimes, avec la volonté première de toujours bien faire leur travail.

Leurs attentes n’en demeurent pas moins importantes, que ce soit dans l’aménagement des cycles horaires afin de leur permettre de conserver une vie sociale « normale », que dans les moyens matériels mis à leur disposition.

La mise en place de la Police de Sécurité du Quotidien ainsi que la réforme de la procédure pénale annoncée dès 2018 devront clairement permettre à nos forces de sécurité de se moderniser pour répondre à l’évolution de la délinquance et aux attentes légitimes de ceux qui, au quotidien, nous protègent.

Je tiens ainsi à remercier Benoît Desmartins, Commissaire Divisionnaire de Béziers, et l’ensemble des femmes et hommes de son service pour l’accueil qu’ils ont bien voulu me réserver durant toute la journée de ce mardi 5 décembre.

Share this Story
  • Ligne à grande vitesse en Occitanie, disparition …

    Ligne à grande vitesse en Occitanie, disparition programmée des "petites lignes" : ma lettre à la Ministre des Transports.
  • La lutte contre le logement indigne et les …

    La lutte contre le logement indigne et les marchands de sommeil doit s'amplifier. En donnant plus de pouvoir aux communes.
  • Je viens d’être nommée vice-présidente du …

    Je viens d'être nommée vice-présidente du groupe d'étude Villes moyennes à l'@assemblée. Mon engagement pour #Béziers a été salué par la présidente du groupe. Une nomination exceptionnelle pour une députée non inscrite.
  • Encore et toujours défendre la LGV …

    Encore et toujours défendre la LGV Montpellier-Perpignan ! Le rapport du président du conseil d’orientation des infrastructures remis le 1er février 2018 à la ministre chargée des Transports portait, entre autres, sur la LGV Montpellier-Perpignan. Sa lecture fut une bien mauvaise nouvelle. Il proposait, ni plus ni moins, de reporter aux calendes grecques la LGV Montpellier-Perpignan que nous attendons depuis trente ans mais laissait la porte ouverte au tronçon Montpellier-Béziers pour au mieux 2023 ! Comme si notre région n’avait pas assez attendu. Et pourtant, aujourd’hui même, lors d’un petit-déjeuner débat avec le PDG de SNCF Réseau, M. Patrick Jeantet, ce dernier a affirmé qu’il était « extrêmement nécessaire de faire quelque chose ». Encore une fois, il ne s’agit pas d’un caprice de provinciaux, le ministère doit savoir que le réseau, selon l’Observatoire de la saturation mis en place par le gouvernement lui-même, est « saturé ». Le PDG de SNCF Réseau poursuivait d’ailleurs en disant que ses équipes étaient prêtes. La SNCF a investi des dizaines de millions d’euros dans des études pour réaliser notre LGV et elle n’attend que le feu vert du ministère. La réalisation de la LGV Montpellier-Perpignan permettra de dégager de nouvelles capacités pour tous les types de trafic et améliorera la régularité et la fiabilité des TER régionaux. Cette LGV, c’est aussi une lutte contre la congestion routière et la pollution, une façon d’entrer dans une transition écologique… Les propos de M. Patrick Jeantet doivent nous rassurer ! Plus que jamais nous devons continuer notre mobilisation en faveur de cette LGV, qui doit passer dans un bassin de vie parmi les plus denses de France avec plus de 2 millions d’habitants. Si la volonté du gouvernement est vraiment de faire de la mobilité du quotidien l’un des enjeux majeurs de notre pays, qu’il le démontre !
  • « SCANDALE » WAUQUIEZ

    "SCANDALE" WAUQUIEZ : on ne va quand même pas être choqués, pour une fois qu'un politicien parle sans langue de bois ! Entendre certains politiques dénoncer « le cynisme et la brutalité » de Laurent Wauquiez aux lendemains de la diffusion de ses propos lors d’une rencontre avec des étudiants d’une école de commerce de Lyon, fait sourire quiconque s’est un peu frotté au monde politique justement. Un monde dont l’immense majorité des acteurs pratique le cynisme au quotidien, le double langage à longueur de temps et la langue de bois devant le moindre micro. Faut-il reprocher au leader des Républicains son imprudence ou s’insurger contre une époque qui voit un étudiant se transformer en délateur ? Faut-il dénoncer une « faute lourde » de M. Wauquiez ou s’inquiéter de l’effondrement du mur qui séparait jusqu’ici le public du privé, au fondement de notre modèle de société et des libertés qui l’accompagnent ? Faut-il regretter les mots très durs sur ceux qui sont censés être ses « amis » politiques ou s’interroger sur la véracité de certaines de ses assertions ? Sans comparer la France et les Etats-Unis de Donald Trump, difficile de ne pas souligner le ras-le-bol partagé par les « petites gens » à l’égard d’une classe politique qui a en commun le goût de mots boucliers, d’un langage émasculé, de discours tellement peu en prise avec une réalité qu’elle s’emploie à maquiller. S’il y a scandale, c’est dans ce déni commun du réel. Si Laurent Wauquiez devait - même à son corps défendant - participer à le montrer du doigt, on ne saurait l’en blâmer.
  • Le #rapportTaché veut encore faciliter …

    Le #rapportTaché veut encore faciliter l'#immigration. Pour la modique somme de. ..600 millions d'euros ! #folieMigratoire #ParraineUnMigrant
Load More Related Articles
  • Ligne à grande vitesse en Occitanie, disparition …

    Ligne à grande vitesse en Occitanie, disparition programmée des "petites lignes" : ma lettre à la Ministre des Transports.
  • La lutte contre le logement indigne et les …

    La lutte contre le logement indigne et les marchands de sommeil doit s'amplifier. En donnant plus de pouvoir aux communes.
  • Je viens d’être nommée vice-présidente du …

    Je viens d'être nommée vice-présidente du groupe d'étude Villes moyennes à l'@assemblée. Mon engagement pour #Béziers a été salué par la présidente du groupe. Une nomination exceptionnelle pour une députée non inscrite.
  • Encore et toujours défendre la LGV …

    Encore et toujours défendre la LGV Montpellier-Perpignan ! Le rapport du président du conseil d’orientation des infrastructures remis le 1er février 2018 à la ministre chargée des Transports portait, entre autres, sur la LGV Montpellier-Perpignan. Sa lecture fut une bien mauvaise nouvelle. Il proposait, ni plus ni moins, de reporter aux calendes grecques la LGV Montpellier-Perpignan que nous attendons depuis trente ans mais laissait la porte ouverte au tronçon Montpellier-Béziers pour au mieux 2023 ! Comme si notre région n’avait pas assez attendu. Et pourtant, aujourd’hui même, lors d’un petit-déjeuner débat avec le PDG de SNCF Réseau, M. Patrick Jeantet, ce dernier a affirmé qu’il était « extrêmement nécessaire de faire quelque chose ». Encore une fois, il ne s’agit pas d’un caprice de provinciaux, le ministère doit savoir que le réseau, selon l’Observatoire de la saturation mis en place par le gouvernement lui-même, est « saturé ». Le PDG de SNCF Réseau poursuivait d’ailleurs en disant que ses équipes étaient prêtes. La SNCF a investi des dizaines de millions d’euros dans des études pour réaliser notre LGV et elle n’attend que le feu vert du ministère. La réalisation de la LGV Montpellier-Perpignan permettra de dégager de nouvelles capacités pour tous les types de trafic et améliorera la régularité et la fiabilité des TER régionaux. Cette LGV, c’est aussi une lutte contre la congestion routière et la pollution, une façon d’entrer dans une transition écologique… Les propos de M. Patrick Jeantet doivent nous rassurer ! Plus que jamais nous devons continuer notre mobilisation en faveur de cette LGV, qui doit passer dans un bassin de vie parmi les plus denses de France avec plus de 2 millions d’habitants. Si la volonté du gouvernement est vraiment de faire de la mobilité du quotidien l’un des enjeux majeurs de notre pays, qu’il le démontre !
  • « SCANDALE » WAUQUIEZ

    "SCANDALE" WAUQUIEZ : on ne va quand même pas être choqués, pour une fois qu'un politicien parle sans langue de bois ! Entendre certains politiques dénoncer « le cynisme et la brutalité » de Laurent Wauquiez aux lendemains de la diffusion de ses propos lors d’une rencontre avec des étudiants d’une école de commerce de Lyon, fait sourire quiconque s’est un peu frotté au monde politique justement. Un monde dont l’immense majorité des acteurs pratique le cynisme au quotidien, le double langage à longueur de temps et la langue de bois devant le moindre micro. Faut-il reprocher au leader des Républicains son imprudence ou s’insurger contre une époque qui voit un étudiant se transformer en délateur ? Faut-il dénoncer une « faute lourde » de M. Wauquiez ou s’inquiéter de l’effondrement du mur qui séparait jusqu’ici le public du privé, au fondement de notre modèle de société et des libertés qui l’accompagnent ? Faut-il regretter les mots très durs sur ceux qui sont censés être ses « amis » politiques ou s’interroger sur la véracité de certaines de ses assertions ? Sans comparer la France et les Etats-Unis de Donald Trump, difficile de ne pas souligner le ras-le-bol partagé par les « petites gens » à l’égard d’une classe politique qui a en commun le goût de mots boucliers, d’un langage émasculé, de discours tellement peu en prise avec une réalité qu’elle s’emploie à maquiller. S’il y a scandale, c’est dans ce déni commun du réel. Si Laurent Wauquiez devait - même à son corps défendant - participer à le montrer du doigt, on ne saurait l’en blâmer.
  • Le #rapportTaché veut encore faciliter …

    Le #rapportTaché veut encore faciliter l'#immigration. Pour la modique somme de. ..600 millions d'euros ! #folieMigratoire #ParraineUnMigrant
Load More By Emmanuelle Ménard
  • Ligne à grande vitesse en Occitanie, disparition …

    Ligne à grande vitesse en Occitanie, disparition programmée des "petites lignes" : ma lettre à la Ministre des Transports.
  • La lutte contre le logement indigne et les …

    La lutte contre le logement indigne et les marchands de sommeil doit s'amplifier. En donnant plus de pouvoir aux communes.
  • Je viens d’être nommée vice-présidente du …

    Je viens d'être nommée vice-présidente du groupe d'étude Villes moyennes à l'@assemblée. Mon engagement pour #Béziers a été salué par la présidente du groupe. Une nomination exceptionnelle pour une députée non inscrite.
  • Encore et toujours défendre la LGV …

    Encore et toujours défendre la LGV Montpellier-Perpignan ! Le rapport du président du conseil d’orientation des infrastructures remis le 1er février 2018 à la ministre chargée des Transports portait, entre autres, sur la LGV Montpellier-Perpignan. Sa lecture fut une bien mauvaise nouvelle. Il proposait, ni plus ni moins, de reporter aux calendes grecques la LGV Montpellier-Perpignan que nous attendons depuis trente ans mais laissait la porte ouverte au tronçon Montpellier-Béziers pour au mieux 2023 ! Comme si notre région n’avait pas assez attendu. Et pourtant, aujourd’hui même, lors d’un petit-déjeuner débat avec le PDG de SNCF Réseau, M. Patrick Jeantet, ce dernier a affirmé qu’il était « extrêmement nécessaire de faire quelque chose ». Encore une fois, il ne s’agit pas d’un caprice de provinciaux, le ministère doit savoir que le réseau, selon l’Observatoire de la saturation mis en place par le gouvernement lui-même, est « saturé ». Le PDG de SNCF Réseau poursuivait d’ailleurs en disant que ses équipes étaient prêtes. La SNCF a investi des dizaines de millions d’euros dans des études pour réaliser notre LGV et elle n’attend que le feu vert du ministère. La réalisation de la LGV Montpellier-Perpignan permettra de dégager de nouvelles capacités pour tous les types de trafic et améliorera la régularité et la fiabilité des TER régionaux. Cette LGV, c’est aussi une lutte contre la congestion routière et la pollution, une façon d’entrer dans une transition écologique… Les propos de M. Patrick Jeantet doivent nous rassurer ! Plus que jamais nous devons continuer notre mobilisation en faveur de cette LGV, qui doit passer dans un bassin de vie parmi les plus denses de France avec plus de 2 millions d’habitants. Si la volonté du gouvernement est vraiment de faire de la mobilité du quotidien l’un des enjeux majeurs de notre pays, qu’il le démontre !
  • « SCANDALE » WAUQUIEZ

    "SCANDALE" WAUQUIEZ : on ne va quand même pas être choqués, pour une fois qu'un politicien parle sans langue de bois ! Entendre certains politiques dénoncer « le cynisme et la brutalité » de Laurent Wauquiez aux lendemains de la diffusion de ses propos lors d’une rencontre avec des étudiants d’une école de commerce de Lyon, fait sourire quiconque s’est un peu frotté au monde politique justement. Un monde dont l’immense majorité des acteurs pratique le cynisme au quotidien, le double langage à longueur de temps et la langue de bois devant le moindre micro. Faut-il reprocher au leader des Républicains son imprudence ou s’insurger contre une époque qui voit un étudiant se transformer en délateur ? Faut-il dénoncer une « faute lourde » de M. Wauquiez ou s’inquiéter de l’effondrement du mur qui séparait jusqu’ici le public du privé, au fondement de notre modèle de société et des libertés qui l’accompagnent ? Faut-il regretter les mots très durs sur ceux qui sont censés être ses « amis » politiques ou s’interroger sur la véracité de certaines de ses assertions ? Sans comparer la France et les Etats-Unis de Donald Trump, difficile de ne pas souligner le ras-le-bol partagé par les « petites gens » à l’égard d’une classe politique qui a en commun le goût de mots boucliers, d’un langage émasculé, de discours tellement peu en prise avec une réalité qu’elle s’emploie à maquiller. S’il y a scandale, c’est dans ce déni commun du réel. Si Laurent Wauquiez devait - même à son corps défendant - participer à le montrer du doigt, on ne saurait l’en blâmer.
  • Le #rapportTaché veut encore faciliter …

    Le #rapportTaché veut encore faciliter l'#immigration. Pour la modique somme de. ..600 millions d'euros ! #folieMigratoire #ParraineUnMigrant
Load More In Actualité

Check Also

Ligne à grande vitesse en Occitanie, disparition …

Ligne à grande vitesse en Occitanie, disparition programmée des "petites lignes" : ma lettre à la Ministre des Transports.

Facebook

Suivez-moi sur Twitter