Ce soir, alors que je voulais défendre les droits de l’enfant, je n’ai plus de temps de parole. Ce doit être la conception gouvernementale de l’étude d’un projet de loi “serein et apaisé” !

1360-Bioéthique-article-Premier-fin-temps-de-parole