De nombreux chirurgiens-dentistes se sont portés volontaires durant la crise du Covid-19 pour ouvrir des centres de secours pour les soins bucco-dentaires urgents alors que tous les cabinets étaient fermés. Aujourd’hui, l’assurance maladie semble vouloir retirer des aides financières attribuées à ces professionnels de santé les défraiements qu’ils ont touché ! Je vous propose de prendre connaissance de la lettre que je viens d’adresser au Ministre des Solidarités et de la santé sur ce sujet.